LES MIGRATIONS EN EUROPE

Avertissement :

le présent chapitre traite de l’arrivée des migrants en Europe, hors demandeurs d’asile, catégorie qui sera examinée dans un chapitre consacré à l’asile. Parmi les migrants comptabilisés se trouvent les réfugiés, c’est-à-dire les personnes ayant officiellement obtenu une protection de la part d’un des États de l’Union Européenne. Par ailleurs, les statistiques d’Eurostat comprennent les 28 pays de l’Union ainsi que la Norvège, le Liechtenstein, l’Islande et la Suisse.

Rappelons que les mouvements de personnes au sein de l’UE sont libres et ne nécessitent pas de titre de séjour. Les statistiques qui suivent ne concernent donc que les migrants originaires d’un pays extérieur à l’Union Européenne.

Les titres de séjour délivrés annuellement sont passés de 2 534 671 en 2008 à 3 132 972 en 2017, soit une augmentation de 23,6 % en 9 ans.

Sur cette même période, les titres pour motif de travail ont augmenté de 28,3 %, pour motif familial de 21,3 %, pour les études de 16,3 % et pour les autres motifs, dont les réfugiés, de 25,7 %. Le schéma suivant indique l’évolution par année et par motif.

 

Premiers titres délivrés en Europe par motif de 2008 à 2017

 

En 2017, c’est bien sûr le Liechtenstein qui a accueilli le moins de migrants (793) et la Pologne qui en a accueilli le plus (683 228). Le schéma qui suit, dans sa partie N-O, montre la très grande disparité entre les 32 pays.

Dans sa partie S-E, figure les huit premiers pays d’accueil : Pologne (683 228), Allemagne (535 446), Royaume-Uni (517 000), France (250 175), Espagne (231 153), Italie (186 786), Suède (129 754) et Pays-Bas (97 395).

La moyenne européenne est de 101 064.

Premiers titres de séjour délivrés en Europe par motif en 2017

C’est l’Allemagne qui accueille le plus pour motif familial (156 973), le Royaume-Uni pour les études (179 633), la Pologne pour le travail (596916) et l’Allemagne pour les réfugiés et autres (276 921).

Mais la comparaison entre États n’a de sens que si l’on rapporte le flux de migrants à leur population totale. Dans ce cas, c’est la Roumanie qui en accueille le moins (0,7 pour 1000 habitants) et Malte qui en accueille le plus (23,4 pour 1000 habitants). Le rapport entre la Roumanie et Malte est de 1 à 33,4.

La France qui était le 4e pays pour le nombre de migrants accueillis passe au 21e rang en proportion de sa population.

Titres délivrés pour mille habitants par pays en 2017

D’où viennent ces migrants accueillis en Europe ?

Ils proviennent de 173 États, principalement d’Ukraine (661 969) essentiellement pour le travail, de Syrie (223 350) principalement pour motif humanitaire, de Chine (192 329) en très grande partie pour les études, d’Inde (163 034) pour les études et la famille et des États-Unis (147 162). Le Palaos (État d’Océanie de 459 km² et de 21 291 habitants) est le pays d’origine qui n’a eu que trois émigrants vers l’Europe en 2017.

Les quinze premiers pays d'origine et motif du titre de séjour en 2017

Les motifs d’entrée en Europe en 2017 sont le travail (32,2 %), la famille (26,5 %), les réfugiés
et autres (24,4 %) et enfin les études(16,9 %).

Motif du titre de séjour des entrants dans l'U.E. en 2017

Immigration, mythes et réalités

Fermer le menu